La référence francophone du jeu d'échecs

Grand Prix FIDE de Jérusalem — 1er Tour —

Le cycle du Grand Prix s'achève à Jérusalem. Maxime Vachier-Lagrave joue sa place au tournoi des candidats. Qualification en départage de MVL, Andreikin, Nepomniachtchi, Wei Yi, Jakovenko, Navara et Karjakin.

La quête du titre de champion du monde d’échecs a débuté par la série du Grand Prix de la Fédération Internationale des Échecs (FIDE) ; une série de quatre tournois dans lesquels les meilleurs joueurs d’échecs du monde - mais sans le champion du monde en titre Magnus Carlsen - s'affrontent pour deux places qualificatives au tournoi des candidats. Site officiel https://worldchess.com

À partir de cette année les tournois du Grand Prix sont à élimination directe. Un format où le perdant de chaque match est immédiatement éliminé et laisse le vainqueur affronter un autre vainqueur au tour suivant, jusqu’au match final.

Après le Grand Prix FIDE de Moscou, première étape du cycle du Grand Prix 2019 qui s'est déroulée du 16 au 30 mai 2019 à Moscou (Russie), la deuxième étape a eu lieu du 11 au 25 juillet 2019 au Grand Prix FIDE de Riga (Lettonie). La troisième étape du Grand Prix FIDE de Hambourg s'est déroulé du 5 au 17 novembre 2019 au Kehrwieder Theater en Allemagne. Le cycle s'achève donc par cette quatrième et dernière étape, du 10 au 24 décembre 2019 au Grand Prix FIDE de Jérusalem.

Streaming officiel https://worldchess.com/

Les résultats du premier tour

Maxime Vachier-lagrave - Veselin Topalov : 3-1
Veselin Topalov2737
-
Maxime Vachier-Lagrave
2780 :½-½(36)
Anglaise
Maxime Vachier-Lagrave2780
-
Veselin Topalov
2737 :½-½(26)
Berlinoise









Maxime Vachier-Lagrave2873-Veselin Topalov2765:1-0
(32)
Berlinoise
Veselin Topalov2765-Maxime Vachier-Lagrave2873:0-1
(40)Najdorf
Dmitry Andreikin - Radoslaw Wojtaszek : 2,5-1,5
Radoslaw Wojtaszek2725 -Dmitry Andreikin 2724 :½-½(70) Gambit Dame
Dmitry Andreikin 2724 -Radoslaw Wojtaszek 2725 :½-½ (74) Ragozine
Radoslaw Wojtaszek2724-Dmitry Andreikin2748:½-½(36)
Gambit Dame
Dmitry Andreikin2748-Radoslaw Wojtaszek2724:1-0
(54)
Gambit Dame
Wesley So - Yu Yangyi : 1,5-0,5
Yu Yangyi
2738
-Wesley So 2760 :½-½(22)Gambit Dame
Wesley So2760-Yu Yangyi2738:1-0(38)Petrov
Ian Nepomniachtchi - Boris Gelfand : 3-1
Ian Nepomniachtchi 2767 - Boris Gelfand 2684 : ½-½ (10) Sicilienne
Boris Gelfand2684-Ian Nepomniachtchi2767:½-½(35)
Anglaise
Ian Nepomniachtchi2745-Boris Gelfand2700:1-0
(44)
Sicilienne
Boris Gelfand2700-Ian Nepomniachtchi2745:0-1
(41)Anglo-indienne
Wei Yi - Anish Giri : 2,5-1,5
Wei Yi
2725 - Anish Giri2769
:½-½ (59) Najdorf
Anish Giri2769-Wei Yi2725:½-½(10)
Anglaise
Anish Giri
2747-Wei Yii2718:½-½(25)
Grünfeld
Wei Yi2718-Anish Giri2747:1-0
(36)
Sicilienne
Sergey Karjakin - Pentala Harikrishna : 4,5-4,5
Pentala Harikrishna2724 - Sergey Karjakin 2754 :½-½ (21) Berlinoise
Sergey Karjakin2754-Pentala Harikrishna2724:½-½(27)
Italienne
Pentala Harikrishna2683-Sergey Karjakin2749:½-½(60)
Catalane
Sergey Karjakin2749-Pentala Harikrishna2683:½-½(37)Italienne
Pentala Harikrishna2683-Sergey Karjakin2749:½-½(22)Catalane
Sergey Karjakin2749-Pentala Harikrishna2683:½-½(43)Italienne
Pentala Harikrishna2653-Sergey Karjakin2836:½-½(74)
Gambit dame
Sergey Karjakin2836-Pentala Harikrishna2653:½-½(35)
Italienne
Pentala Harikrishna2653-Sergey Karjakin2836:½-½(62)
Trompowsky
David Navara - Wang Hao : 4,5-3,5
David Navara2707
- Wang Hao
2756 :½-½ (33) Catalane
Wang Hao2756-David Navara2707:½-½(91)
Berlinoise
Wang Hao2748
-David Navara2713
:½-½(84)
Italienne
David Navara2713-Wang Hao2748:½-½(38)Catalane
David Navara2713-Wang Hao2748:½-½(41)Slave
Wang Hao2748-David Navara2713:½-½(49)Catalane
Wang Hao2714-David Navara2688:½-½(65)Espagnole
David Navara2688-Wang Hao2714:1-0
(50)
Néo-indienne
Dmitry Jakovenko - Shakhriyar Mamedyarov : 3,5-2,5
Shakhriyar Mamedyarov
2772 - Dmitry Jakovenko 2698 :½-½ (33) Nimzo-Indienne
Dmitry Jakovenko2698-Shakhriyar Mamedyarov2772:½-½(34)
Taïmanov
Shakhriyar Mamedyarov2752-Dmitry Jakovenko2758:1-0
(32)
Gambit dame
Dmitry Jakovenko2758-Shakhriyar Mamedyarov2752:1-0(41)Italienne
Shakhriyar Mamedyarov2752-Dmitry Jakovenko2758:½-½(22)
Nimzo-indienne
Dmitry Jakovenko2758-Shakhriyar Mamedyarov2752:1-0(58)Italienne
Les parties du Grand Prix FIDE de Jérusalem 2019

Départages

Comme hier, MVL n'hésite pas à jouer contre la défense berlinoise. Dans une position égale, Topalov commet une imprécision (21...Fxf5?! - 1er diagramme) qui permet aux blancs de se retrouver dans une finale de tours dans laquelle ils vont pouvoir créer un pion passé sur la colonne "e". Le roi blanc monte rapidement par 23.Rg2 Tad8 24.Txd8 Txd8 25.Rf3 c4 26.Te4 b5? 27.Rg4 (2e diagramme). Les blancs se créent ensuite un pion passé par 28.e6 fxe6 29.fxe6 et Maxime l'emporte relativement facilement après 29...Th8. 30.Rf5 Rd8 31.e7+ Re8 32.Rg6 (3e diagramme).

MVL-Topalov
Après 21.Cf5
MVL-Topalov
Après 27.Rg4
MVL-Topalov
Après 32.Rg6

Dans la partie retour, Topalov joue un plan original contre la Najdorf fétiche de Maxime : 9.Cb3, 10.Cd2 et 11.Cc4. Les blancs obtiennent un léger avantage, grâce notamment au pion noir arriéré en d6. Alors qu'il avait l'initiative, Topalov va jouer trop passif selon les moteurs d'analyse : dans la position du diagramme ci-contre, après 27....Cg6, le Bulgare joue 28.Tff1 (28.Tff3 garde la pression), mais après 28...Dg5 les noirs obtiennent du contre-jeu. Devant absolument l'emporter, Topalov se lance dans une attaque un peu désespérée. Dans une position délicate, il sacrifie une pièce sans compensation (37.Cxf5?) et doit abandonner 3 coups plus tard. Maxime se qualifie pour le 2e tour !

Topalov-MVL
Après 27...Cg6

Après une nulle avec les noirs dans leur première partie, Andreikin va l'emporter avec les blancs suite à une grosse erreur de Wojtaszek (1er diagramme). Les noirs jouent 38...Rg8??, ce qui permet aux blancs de gagner une pièce après 39.Db3 (attaque la tour en a4 et le pion en a6) De4+ 40.Fe3 Txb4 41.Dxe6+ Rh7 42.Dxh3. Le Russe convertit son avantage et sera opposé au 2e tour à Maxime Vachier-Lagrave.

Même schéma pour Wei Yi : nulle dans la 1re partie rapide avec les noirs et victoire dans la 2e sur une gaffe adverse. Dans la position du 2e diagramme, le Néerlandais croit pouvoir exploiter le clouage par 30...Cxf4??, mais 31.De7! réfute le coup des noirs : 31...Ch3+ 32.Rf1 Df5+ 33.Rg2 Td7 34.Cxf6+ Fxf6 35.De8+ Rg7 36.Dxd7+ 1-0.

Andreikin-Wojtaszek
Après 38.Fxd4
Wei Yi-Giri
Après 30.Ce8

Cette journée a failli être parfaite pour Maxime Vachier-Lagrave, puisque ses 2 plus proches poursuivants au classement du Grand Prix, Nepomiachtchi et Mamedyarov se sont retrouvés en situation délicate.
Dans la 1re partie rapide, Gelfand n'a pas exploité au mieux l'avantage obtenu après l'ouverture. Nepomiachtchi joue dynamiquement et parvient dans une finale de pièces lourdes avec un pion de plus. Il l'emporte au 44e coup. La 2e partie, dans une partie où les 2 camps ont commis des erreurs, fut résumée par Ie joueur russe : "C'est celui qui commet l'avant-dernière erreur qui gagne.". C'est ainsi qu'il se qualifie pour le 2e tour.

Shakhriyar Mamedyarov s'est retrouvé dans des circonstances favorables après sa victoire dans la 1re partie en 25 minutes. Mais l'Azéri prend des risques inconsidérés alors qu'une nulle lui suffit. Il joue 10...g5?! (voir diagramme). Jakovenko ne panique pas et joue 11.d4 et après 11...Tg8 12.Cf1 exd4 13.e5 dxe5 14.cxd4 les noirs doivent jouer 14...Rf8. Les blancs exploitent la mauvaise coordination des pièces noires et la position précaire du roi et Mamedyarov abandonne au 41e coup.
Dans les parties en 10 minutes, les deux joueurs commencent par une nulle rapide. Dans la 2e, où Jakovenko a les blancs

Jakovenko-Mamedyarov
Après 10.Cbd2

Shakhriyar Mamedyarov s'est retrouvé dans des circonstances favorables après sa victoire dans la 1re partie en 25 minutes. Mais l'Azéri prend des risques inconsidérés alors qu'une nulle lui suffit. Il joue 10...g5?! (voir diagramme). Jakovenko ne panique pas et joue 11.d4 et après 11...Tg8 12.Cf1 exd4 13.e5 dxe5 14.cxd4 les noirs doivent jouer 14...Rf8. Les blancs exploitent la mauvaise coordination des pièces noires et la position précaire du roi et Mamedyarov abandonne au 41e coup.
Dans les parties en 10 minutes, les deux joueurs commencent par une nulle rapide. Dans la 2e, où Jakovenko a les blancs, Mamedyarov joue le douteux 22...Ch8?! dans la position du 2e diagramme. Ce coup confère un avantage aux blancs, qui ne cessera de s'accroître jusqu'au 58e coup, où la menace de promotion de leurs pions force l'abandon des noirs. Avec cette élimination, Mamedyarov ne peut plus mathématiquement dépasser Maxime au classement du Grand Prix.

Jakovenko-Mamedyarov
Après 10.Cbd2
Jakovenko-Mamedyarov
Après 22.Td1

Les deux derniers qualifiés pour le 2e tour sont David Navara, qui l'emporte en blitz face à Wang Hao, et Sergey Karjakin, qui après 9(!) parties nulles, se qualifie car il avait les noirs dans la partie d'armageddon. Avec une minute de plus, Harikrishna devait l'emporter, ce qu'il n'est pas parvenu à faire face au "ministre de la défense", comme est parfois surnommé Karjakin.

Les départages | Photo : https://www.facebook.com/pg/ChessFIDE/

2es parties

Après 8 nulles hier, les secondes parties classiques se sont soldées par 7 nulles. Seul Wesley So l'emporte et se qualifie pour le 2e tour. Le néo-américain est toujours en course pour la qualification pour le tournoi des candidats.

Le grand vainqueur du jour ne participe pas à ce tournoi. Il s'agit d'Alexander Grischuk. Les résultats d'aujourd'hui lui assurent d'être dans les 2 qualifiés. Hormis la wild-card, il ne reste plus qu'une place à attribuer pour le tournoi des candidats. Sont déjà qualifiés : Caruana, Radjabov, Ding Liren, Wang Hao, Giri et Grischuk.

Opposé avec les pièces blanches à Veselin Topalov, Maxime Vachier-Lagrave n'a pas hésité à rentrer dans la finale de la défense berlinoise, qui survient après 1.e4 e5 2.Cf3 Cc6 3.Fb5 Cf6 4.o-o Cxe4 5.d4 Cd6 6.Fxc6 dxc6 7.dxe5 Cf5 8.Dxd8+ Rxd8 (1er diagramme). Les deux joueurs se livrent à un subtil jeu de manoeuvre quitte à ignorer quelques principes; au 16e coup, toutes les pièces blanches sauf une sont encore sur la 1re rangée, et toutes les pièces noires sauf une sont sur la 8e rangée (2e diagramme). Les pièces s'activent enfin après 17.Cbc3 Fe7 18.Fe3 Rb7 19.Cg3 hxg4 20.hxg4 Th4 (3e diagramme). Ce coup prépare, une des marques de fabrique de Topalov, un sacrifice de qualité. Il survient après 21.Cf5 Txg4+ 22.Rf3 Th4 23.Cxh4 Cxh4+. Mais après 24.Rg4 g6 25.Ff2 Cf5 26.Td2, Maxime propose nulle, qui est acceptée par son adversaire. Le meilleur joueur français a probablement estimé que les cadences rapides, qui n'ont jamais été le point fort de Topalov, lui laissent des chances suffisantes de qualification. On saura demain s'il a eu raison.


MVL-Topalov
Après 8...Rxd8
MVL-Topalov
Après 16...Cg6
MVL-Topalov
Après 20...Th4

Opposé à la défense Petroff de Yu Yangyi, Wesley So gagne un pion au 19e coup, avant de sacrifier une qualité (1er diagramme) par 33.Fxd5 Fxd5 34.Dxd5 Dxd1 35.e6 et les noirs ne peuvent résister à l'attaque blanche, comme le montre la suite de la partie : 35...Dc2 36.exf7+ Rh7? (sous pression les noirs gaffent) 37.De5 (menace mat en g7) Dg6 38.De7 et les noirs abandonnent face à l'inévitable promotion du pion.

Les deux poursuivants de Maxime au classement du Grand Prix, Shakhriyar Mamedyarov et Ian Nepomniachtchi, ont tous deux frôlé l'élimination, mais sont parvenus à arracher le demi-point qui leur permet de jouer leur qualification demain.

Dans la position du 1e diagramme, Jakovenko rate 23.Th2! (une suite possible : 23.Th2 Fb7 24.Tg1 Rf7 25.Cd3 Tac8 26.Tg5 semble assurrer un avantage confortable aux blancs). A la place, il opte pour 23.Thg1. Selon les moteurs d'analyse, la position est désormais égale. Mamedyarov, peu inspiré, commettra quelques imprécisions par la suite mais Jakovenko ne prend aucun risque et répète les coups.

Boris Gelfand a dominé Ian Nepomniachtchi, comme l'illuste 17.Cd6+ : les blancs installent un fort cavalier en d6 qui déroque les noirs. Les blancs sacrifient un pion au 20e coup pour continuer l'attaque.
Gelfand conserve l'avantage, mais se retrouve en crise de temps, avec moins de 3 minutes à partir du 31e coup. Selon les moteurs d'analyse, l'Israélien a raté le gain au 34e coup : il aurait du jouer 34.c6! (un coup inhumain qui mène à finale de dames favorable après 34...bxc6 35.Te1 Te8 36.Txe8+ Dxe8 37.Rf2!) au lieu de 34.Te1. En effet, après 34...Te8 Txe8+ c'est égal et les joueurs ont partagé le point.

So-Yu Yangyi
Après 35...Dc2
Jakovenko-Mamedyarov
Après 22...Fxg2
Gelfand-Nepomniachtchi
Après 33...Rh7
Wesley So | Photo : https://twitter.com/riga_niki

1res parties

Depuis quelques temps, Maxime Vachier-Lagrave éprouve quelques difficultés face à l'ouverture anglaise (cf. sa demi-finale de la coupe du monde contre Radjabov, ou la finale du tournoi de Londres face à Ding Liren). Ca n'a pas échappé à ceux qui doivent affronter le Français. Il n'est donc pas surprenant que Veselin Topalov ait choisi cette ouverture. Maxime opte pour la variante avec 6...Ff5 (1er diagramme). Le Bulgare répond 7.b3 et les fous de cases noires sont échangés après 7...Cf6 8.Fb2 Ce4 9.Ca4 Fxb2 10.Cxb2. Quelques coups plus tard, les blancs échangent un de leur cavalier contre le dernier fou noir. Au sortir de l'ouverture, en jouant simplement, les blancs sont mieux notamment en raison de leur avantage d'espace et de la supériorité du fou sur le cavalier.

Il est bien difficile de trouver un plan solide pour les noirs. Certes, la position ne présente pas de grosse faiblesse mais c'est plutôt désagréable à jouer. Les blancs peuvent continuer à prendre de l'espace jusqu'à pouvoir aligner 4 pions côte à côte en a4,b4, c4 et d4  après  28.a4 (2e diagramme). Comme souvent, Maxime va s'en sortir grâce à un jeu dynamique. Il joue 28...e5, et après 29.fxe5 dxe5 30.c5?! (30.d5 semblait préférable selon les moteurs d'analyse) h4!.

Il ne peut avoir échappé à Maxime que cette suite perd une pièce après 31.cxb6 hxg3+ 32.Rh1 Db6 33.Tc6 (3e diagramme), mais il a parfaitement analysé que les compensations (2 pions et de l'activité) pour la pièce sont suffisantes. Topalov s'en rend compte : après 33...Dxd4 34.Dxd4 Txd4 35.Tcxf6 Te7 36.T6f3, il propose nulle, proposition acceptée par Maxime.

Topalov-MVL
Après 6...Ff5
Topalov-MVL
Après 28.a4
Topalov-MVL
Après 33.Tc6

Le tableau complet

(Cliquez pour agrandir l'image) Source : Wikipedia

Participants au Grand Prix FIDE de Jérusalem

NomPaysEloÂge
1Maxime Vachier Lagrave
278029 ans

Levon Aronian - Forfait -

277537 ans
2
Shakhriyar Mamedyarov
277234 ans
3
Anish Giri
276925 ans
4
Ian Nepomniachtchi
276729 ans

Teimour Radjabov - Forfait -

2765
32 ans
5Wesley So
276026 ans
6Wang Hao
275630 ans
7
Sergey Karjakin
2754
29 ans
8Yu Yangyi
273825 ans
9Veselin Topalov
2737
44 ans
10Radoslaw Wojtaszek
272532 ans
11Wei Yi
272520 ans
12Dmitry Andreikin
272429 ans
13Pentala Harikrishna
2724
33 ans
14David Navara
270734 ans
15Dmitry Jakovenko
2699
36 ans
16Boris Gelfand
268451 ans

Suite à leur forfait pour raisons de santé, Teimour Radjabov et Levon Aronian ont été remplacés par Wang Hao et Dmitry Andreikin.

Alexander Grischuk, peu après sa victoire au Grand Prix de Hambourg, et en tête du cycle du Grand Prix, a déclaré : « Maintenant, ça va être très agréable pour moi de regarder le dernier Grand Prix. Bien sûr, je souhaite bonne chance à tous ceux qui peuvent encore se qualifier, à "Shakh" Mamedyarov, à Nepomniachtchi et à Maxime, mais pas trop à Maxime car je ne veux pas qu’il me rattrape... »

Si Alexander Grischuk n'est pas mathématiquement qualifié, les deux scénarii qui pourraient l'empêcher de jouer le tournoi des candidats sont assez improbables.

Dans le premier cas, il faudrait que Shakhriyar Mamedyarov remporte le Grand Prix de Jérusalem avec 10 points (8 points de vainqueur + 2 points de bonus) et que Maxime Vachier-Lagrave soit finaliste avec 8 points (5 points + 3 points de bonus) pour que Grischuk se retrouve troisième au départage au nombre de victoires en Grand Prix.

Dans le deuxième cas, que Ian Nepomniachtchi marque 11 points (8 points de vainqueur + 3 points de bonus) et que Maxime Vachier-Lagrave soit ici aussi finaliste avec 8 points (5 points + 3 points de bonus) pour que Grischuk se retrouve troisième, là encore au départage au nombre de victoires en Grand Prix.

En effet, le règlement stipule qu'en cas d'égalité en nombre de points de Grand Prix, les joueurs à égalité sont départagés par : 1. le nombre de 1res places ; 2. le nombre de 2es places ; 3. le nombre total de points marqués ; 4. le résultat des rencontres directes entre joueurs à égalité, et 5. un tirage au sort.

Bien entendu, en France, la qualification de Maxime Vachier-Lagrave est au centre de toutes les conversations. Pour la wild card c'est râpé, les Russes ont été clairs à ce sujet dans l'article https://www.europe-echecs.com/art/candidats-et-44e-olympiade-d-checs-8008.html — « La décision d'organiser cet événement en Russie [à Ekaterinbourg du 15 mars au 5 avril 2020] garantit la participation d'un joueur russe. Nous envisageons encore différentes options pour choisir la wild card russe, mais ce sera probablement un match ou un match-tournoi avec Kirill Alekseenko, troisième du FIDE Grand Swiss. » Andrey Filatov — Sur sa page Facebook, Émil Sutovsky a précisé : « La wild card pour les candidats 2020 sera pour Kirill Alekseenko (si Ian Nepomniachtchi et Grischuk se qualifient via le Grand Prix), ou un match à organiser entre ces deux (ou trois) joueurs russes. »

Sur son site officiel, MVL aborde le sujet de la wild card : « Je vais aussi dire un mot sur l’annonce qui a été faite par la Fédération Russe concernant l’octroi de la fameuse wild card pour les Candidats… Sur le principe, que ce privilège soit donné à un Russe, c’est pas un gros souci en soi. En revanche, sur le timing de l’annonce, c’est vraiment du délire. Comme en 2017, ils n’attendent pas que les tournois soient terminés, ils n’attendent pas que le cycle soit terminé. Du coup ils génèrent une situation pas claire. Qu’est ce qui se passe si par exemple Karjakin ou Jakovenko font 3e du Grand Prix ? Ensuite, pourquoi nous faire jouer un match pour la troisième place de la Coupe du Monde ? J’ai disputé ce match, je l’ai gagné, et ça ne sert à rien. »

La lutte va donc se dérouler entre Maxime Vachier-Lagrave, Ian Nepomniachtchi et Shakhriyar Mamedyarov et les appariements seront d'une grande importance. Toujours sur son site officiel, MVL précise cependant : « [...] il ne faut pas oublier que tous les joueurs qui ont entre 1 et 5 points au classement général ont encore une chance théorique de se qualifier, certes infinitésimale pour les premiers nommés ! »

Si les classements Elo du tableau ci-dessus sont identiques à ceux de la FIDE de décembre 2019, Maxime Vachier-Lagrave sera numéro 1, Anish Giri numéro 8, Shakhriyar Mamedyarov numéro 9 et Levon Aronian numéro 16. Voir l'arbre ci-dessous. Les possibilités de qualification et/ou d'élimination de MVL sont trop nombreuses pour être déclinées in extenso, mais le Français est très bien placé, il a son destin entre les mains, et nous lui souhaitons évidemment d'être présent au tournoi des candidats 2020.

À ce jour sont qualifiés : Fabiano Caruana, finaliste du championnat du monde 2018 ; Teimour Radjabov et Ding Liren, qualifiés par la Coupe du monde ; Wang Hao, qualifié par le FIDE Grand Swiss ; Alexander Grischuk et Maxime Vachier-Lagrave, qualifiés par le Grand Prix ; Anish Giri, qualifié au Elo, et enfin, la Wild Card nommée par les organisateurs du tournoi des candidats. Suivre la course aux candidats sur la page de Martin Bennedik.

Le Grand Maître Teimour Radjabov a annulé sa participation au Grand Prix de Jérusalem pour raisons médicales. L'Azéri sera remplacé conformément à la liste des joueurs de réserve des participants publiée avant le début du tournoi. La FIDE confirme avoir mené une étude nécessaire sur les causes médicales de Radjabov et en confirme la validité. Par respect de la vie privée, la FIDE ne commentera pas davantage ces raisons. Source : Fédération Internationale des Échecs

Quelques jours après c'est au tour de Levon Aronian de quitter le plateau. « Après mûre réflexion et avec l’autorisation du président de la FIDE, Arkadi Dvorkovich, je dois me retirer du Grand Prix FIDE de Jérusalem. Malheureusement, les dates entrent en conflit avec le traitement de mes problèmes respiratoires, épuisants et gênants, liés à des chirurgies nasales multiples qui ne sont pas résolus. Après le Grand Chess Tour de Kolkata, j’ai été examiné et, à la demande du médecin, je serai traité dans la deuxième semaine de décembre. Mon esprit de combat, mon amour des échecs et ma détermination à apporter ma créativité à ce sport ne peuvent être sous-estimés. C’est pourquoi je considère le retrait de tout tournoi comme une affaire très grave et non un choix à prendre de manière frivole. Sachez donc que je prendrai cette semaine pour subir le traitement dont j'ai besoin et revenir en meilleure santé et encore plus fort. » Levon Aronian le 30 novembre 2019

Classement du cycle du Grand Prix FIDE 2019

JoueurPaysEloMoscouRiga Hambourg JérusalemTotal
1 Alexander Grischuk 27727310×20
2 Maxime Vachier-Lagrave 2780×8513
3
Shakhriyar Mamedyarov 2781 0 10 × 10
4
Ian Nepomniachtchi 2773 9 × 0 9
5
Jan-Krzysztof Duda 2728 0
1 7×8
6 Daniil Dubov 2690203×5
7
Radoslaw Wojtaszek 2724 5 × 0 5
8 Peter Svidler 2739202×4
9
Wesley So 2754 1 3 × 4
10
Hikaru Nakamura 2761 3 0 0×3
11 Veselin Topalov 2740 ×1
2
3
12 Yu Yangyi 2739×112
13 Wei Yi 2736 2 × 0 2
14 Sergey Karjakin 2752 0 1 × 1
15 David Navara 2728 ×0
1 1
16 Nikita Vitiugov 2734 00 0×0
17 Teimour Radjabov 2759 0 × 0
0
18 Anish Giri 2787 0 0 × 0
19 Dmitry Jakovenko 27080×00
20
Levon Aronian 2762 0 0 × 0
21 Pentala Harikrishna 2730 ×0 0 0
22Dmitry Andreikin
2724×××0
23Boris Gelfand
2684×××0
24Wang Hao
2756×××0

Le classement du Grand Prix après Moscou, Riga et Hambourg. Chaque joueur participe à trois des quatre tournois. Une × signifie que le joueur ne participe pas à ce tournoi. Voir aussi https://en.wikipedia.org/wiki/FIDE_Grand_Prix_2019

Arbre des appariements du Grand Prix de Jérusalem 2019

Programme du Grand Prix de Jérusalem 2019

Cérémonie d'ouverture le 10 décembre 2019
1er Tour16 joueurs11 et 12 décembre 2019Départage13 décembre 2019
2e Tour8 joueurs14 et 15 décembre 2019Départage16 décembre 2019
Demi-finale4 joueurs17 et 18 décembre 2019Départage19 décembre 2019
Jour de repos le 20 décembre 2019
Finale2 joueurs21 et 22 décembre 2019Départage23 décembre 2019

Formule, cadences, départages et prix

Chaque Grand Prix comporte quatre manches. Chaque manche consiste à jouer deux parties à la cadence classique de 90 minutes pour 40 coups, puis 30 minutes pour le reste de la partie, le tout avec un incrément de 30 secondes par coup.

En cas d'égalité après deux parties classiques, les joueurs se départageront le lendemain en deux parties rapides de 25 minutes plus 10 secondes par coup. Si le score est encore à égalité, deux parties de 10 minutes plus 10 secondes par coup. Si le match est toujours à égalité, 2 parties blitz de 5 minutes plus 3 secondes par coup. Si le score est encore et toujours égal, un blitz Armageddon : le joueur qui remporte le tirage au sort choisit sa couleur. Les Blancs reçoivent 5 minutes, les Noirs 4 minutes, avec un incrément de 2 secondes par coup pour chaque joueur à partir du 61e coup. En cas de match nul le joueur avec les pièces noires est déclaré vainqueur.

Les éliminés du premier tour reçoivent 5.000 € et 0 point. 8.000 € et 1 point au deuxième tour. 10.000 € et 3 points au troisième tour. 14.000 € et 5 points au quatrième tour. Le vainqueur repartira avec 24.000 € et 8 points. Les joueurs qui remportent leur match sans passer par les départages reçoivent 1 point de bonus supplémentaire.

Chaque tournoi offre 130.000 € de prix. Les prix pour le classement général de la série étant de 280.000 €, le montant total des prix pour la série du Grand Prix est donc de 800.000 €. Voir le règlement complet de la série du Grand Prix FIDE 2019 sur https://www.fide.com/FIDE/handbook/FIDE_GP_Regulations_2019.pdf

Vieille ville : panorama du Mur occidental (Mur des Lamentations) surmonté du dôme du Rocher et de la mosquée al-Aqsa. | Photo Assaf Shtilman — Travail personnel

Jérusalem (ou Salem, également nommée Hiérosolyme ou Solyme en ancien français, est une ville du Proche-Orient que les Israéliens ont érigée en capitale, que les Palestiniens souhaiteraient comme capitale et qui tient une place centrale dans les religions juive, chrétienne et musulmane. La ville s’étend sur 125,1 km² pour une population de 901 300 habitants en 2017. La ville, chef-lieu du district de Jérusalem, est cosmopolite : s'y mêlent de nombreuses religions, peuples, groupes socio-économiques. La vieille ville, d'une superficie assez réduite (moins de 1 km²), est historiquement composée de quatre quartiers avec : un quartier arabe, un quartier arménien, un quartier chrétien, et un quartier juif. Ces quartiers sont entourés de remparts dont la partie visible aujourd'hui a été érigée entre 1535 et 1538. La municipalité est située à 33 km de la Mer Morte. Source https://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9rusalem


Publié le , Mis à jour le

Réagir à cet article

Haut de page ▲
Tous nos membres ayant un abonnement en cours de validité (hors période d'essai) peuvent commenter les articles. Abonnez-vous!

Les réactions (68)

  • stantigone

    Je n'ai pas dit que le monde était juste, je dis juste que les individus avaient leurs propres armes et faisaient leurs propres choix et qu'à force d'insister sur les malfaçons du système on sous-évaluait le contre jeu ( le libre arbitre ), et on servait d'une certaine manière le système. En gros on dit effectivement la même chose, sauf que j'ai choisi d'insister sur le contre-jeu et toi sur le système. On est jamais rien obligé de faire, cf sur ce sujet le livre de Kortchnoï : Le jeu de la destruction. Merci pour cette conversation.

  • pat217125

    Pour le moment, je ne pense pas que la fédé chinoise ait beaucoup d'influence dans le monde des échecs. Ce pays "sort" des champions d'échecs depuis peu et la Russie garde la mainmise sur ce jeu, en tout cas pour le moment. En sera-t-il toujours ainsi si le prochain champion du monde est chinois? Je n'en sais rien.

  • pat217125

    Tu dis que si Ding Liren avait perdu sa demi-finale, il aurait permis à un de ses COMPATRIOTES de se qualifier, et bien justement, tu apportes de l'eau à mon moulin: en Chine comme dans l'ex-Russie d'ailleurs, on a affaire à un SYSTEME qui se contre-fiche de qui réussit pourvu qu'il y ait des champions qui manifestent la domination chinoise sur l'Occident, et même sur le monde entier.

  • pat217125

    En Chine, on ne "raisonne" pas comme nous les Occidentaux. Peut-être as-tu raison mais je suis loin d'en être convaincu, je dis bien convaincu n'ayant que très très peu d'arguments à donner sauf l'histoire récente de ce pays et la société chinoise actuelle qui contraint sérieusement la libre pensée et l'initiative. Tu parles de You Hifan. Vit-elle toujours en Chine? De plus, sa "rébellion" il y a quelques années montre bien la mentalité des dirigeants internationaux du monde des échecs et est un autre témoignage de ce que j'essaie de montrer, semble-t-il.
    Je pense, sans aucune preuve, mais en regardant de loin l'histoire récente de ce pays et son mode de société que la fédération chinoise des échecs est aux ordres du gouvernement chinois comme la fédération russe et même la FIDE sont "influencées" par les dirigeants de la Russie. Il me faudrait du temps et non mille espaces par message pour mieux m'exprimer. Je ne peux appuyer mon propos par de solides arguments, peut-être ai-je tort

  • stantigone

    @ EE, Merci !